JDF - Poème 2006

 

 Trois Poèmes

 

Marche mondiale des femmes le 17 juin 2000

 

 

On est parties tôt ce matin

Pour défiler main dans la main

Faire changer les lendemains

Des femmes et du genre humain.

 

A Paris sur le macadam

Marcheront des milliers de femmes

Du Nord, du Sud et d’Amsterdam

Et résonnera le tam-tam.

 

Ne nous laissons plus opprimer

L’esclavage, c’est périmé

Exigeons d’être respectées

Et montrons  qui nous sommes, en fait !

 

Terminées les violences infâmes

Plus jamais, madame qui rame,

Pour payer la ration de came

De son mari hélas bigame.

 

Nous voulons notre part d’Edam,

Ainsi qu’un verre du jéroboam

Des ressources offertes en programme

Par la terre à ses millions d’âmes.

 

Les moitiés de l’humanité

Se doivent mutualité,

Les richesses comme les corvées

Se partagent à égalité.

 

Mettre fin à la pauvreté

Des femmes, à leur précarité,

C’est permettre à tous d’avancer

Vers une vraie prospérité. 

 

En nous brûle une douce flamme

Qui grandit dans nos cœurs de femmes

Et nous pousse à faire nos gammes

Dans la résistance, à Paname !

 

Anne Lavielle  

17 juin 2000, modifié le 17 février 2006

 


 

 Titularisation

 

Du Pays basque originaire

Je suis montée à St Nazaire

Vivre dans cette ville ouvrière ;

J’y suis devenue deux fois mère.

 

Côté travail, ce fut varié,

Intéressant, irrégulier,

J’ai connu la précarité

Et aussi l’instabilité.

 

J’ai d’abord été gestionnaire

Puis prof de langues étrangères

Traductrice, guide en vacataire

Je me cherchais une carrière.

 

Je décidai par un beau jour

De passer un certain concours

Afin d’être à l’aise toujours

Et de me faire un beau parcours.

 

Et quitte à être fonctionnaire,

Autant choisir le ministère

Des affaires que je préfère,

C’est-à-dire les étrangères !

 

Aux archives en tant que stagiaire,

J’ai présidé, conditionné,

Récolé et numérisé

Des cartons de la terre entière.

 

Après deux années de patience,

D’efforts et de persévérance

On me fait aujourd’hui confiance

Je peux travailler pour la France.

 

Aujourd’hui je suis titulaire,

Je suis enfin tirée d’affaire

Et mon avenir est ouvert.

Je vous invite à boire ce verre !

 

25 novembre 2005

 

Anne Lavielle 

1 impasse du Vert Clos 

44800 St Herblain

anne.lavielle@wanadoo.fr


Réflexion du passée jusqu’en 2006

Les herbes de mon crâne à la flambe du foyer

me fais pensée à ces jours de la femmes

nos ventres n’étaient plus le cosmos de la terre

nos mains tricotaient le destin

ma tête en bascule  se jeter dans une mare d’insulte

pourtant de mes yeux de femme je vois ma lumière

je pense à mes ancêtres qui se fendit des seins à des mains trop rudes

V D-G

 

Précédente Remonter Suivante



Sedo - Buy and Sell Domain Names and Websites project info: journee-de-la-femme.com Statistics for project journee-de-la-femme.com etracker® web controlling instead of log file analysis